Tribune Sud, c’est signé !

Les collectivités territoriales étaient réunies ce samedi après-midi pour affirmer leur soutien à Bernard Serin dans le cadre du projet de rénovation de la Tribune Sud du Stade Saint-Symphorien. Un protocole d’accord a été paraphé en présence de la presse. Cette fois, c’est la bonne !

Partager cet article :

Les collectivités territoriales étaient réunies au Stade Saint-Symphorien ce samedi 3 mars après-midi. Monsieur Dominique Gros, Maire de Metz, Monsieur Patrick Weiten, Président du Département de la Moselle, Monsieur Jean Rottner, Président de la Région Grand Est et Monsieur Alain Chapelain, Maire de Longeville-Lès-Metz, se sont affichés aux côtés de Bernard Serin pour démontrer leur soutien. Car ça y est, c’est officiel ce samedi 3 mars 2018, le projet de rénovation de la Tribune Sud va enfin pouvoir voir le jour et, cette fois, c'est la bonne !

En effet, depuis 2009, ce projet a subi de nombreuses péripéties et de rebondissements, anéantissant à plusieurs reprises les efforts du président du club grenat dans ce dossier. Mais ce dernier ne s’est jamais avoué vaincu et a fini par mettre tout le monde d’accord ce samedi 3 mars. En présence de la presse, l’ensemble des collectivités territoriales concernées et le président Serin ont confirmé qu’un projet de rénovation de la Tribune Sud de l’antre des Grenats pouvait désormais être lancé avec l’accord de tous. Et pour graver cette annonce dans le marbre, un protocole d’accord multipartite a été paraphé sous les yeux et les objectifs de la presse. Le FC Metz récupère ainsi le stade Saint-Symphorien pour les cinquante prochaines années sous la forme d'un bail emphytéotique. « On le sait à Metz. La construction de ce stade était historique. Il y a eu plusieurs évolutions avec notamment la Tribune Ouest et la Tribune Est. Il reste à terminer le travail en lançant le projet de déconstruction et construction de la Tribune Sud qui est la tribune la plus importante du stade. Nous signons aujourd'hui deux conventions. La première est une convention entre le FC Metz et la ville de Metz où le FC Metz  récupère le stade Saint-Symphorien pour les cinquante prochaines années sous la forme d'un bail emphytéotique. Le club s’engage à faire en sorte que, dans les plus brefs délais, le chantier soit lancé. La deuxième convention porte sur le financement. Je remercie Patrick Weiten, Jean Rottner et Dominique Gros de leur contribution », a expliqué Bernard Serin. 

Il faut dire qu’il y avait urgence, car en dépit des travaux de mises aux normes régulièrement engagés, le Stade Saint-Symphorien présente des infrastructures totalement désuètes, notamment pour ce qui concerne sa Tribune Sud. La grande majorité des équipements présents au sein de la Tribune Sud ne répondent pas aux normes exigées par l’UEFA, tant au niveau des équipements sportifs que de soins, de contrôle, de sécurité ou encore d’accueil des organes de presse. « Le niveau 0 abritera l’équipement nécéssaires sur le plan sportif (zones mixtes, vestiaires, salle de presse, bureau pour les arbitres...). Le niveau 1 sera un espace d’hospitalité les jours de matches il s'agira également un équipement multifonctionnel. C’est un immeuble qui doit fonctionner toute l’année dans le cadre notamment de séminaires ou d’espaces de coworking. Le cahier des charges est prêt », a ainsi détaillé le Président du club à la Croix de Lorraine. 

Pour bénéficier d’une enceinte plus moderne et plus fonctionnelle, le projet de rénovation consiste à démolir et reconstruire cette Tribune Sud. Avec de tels travaux, la capacité du Stade Saint-Symphorien serait portée à 30 000 places mais surtout, la conception du projet permettra la création de différents espaces offrant une multifonctionnalité de l’équipement à de nombreux usages : économiques, socioculturels, associatifs ; et s’ouvrira à la pluridisciplinarité sportive et culturelle. « C'est un jour qui va marquer l’histoire de notre club ! Léguer aux générations futures un équipement qui va permettre au FC Metz d’avoir l’ambition de rester en Ligue 1 est très important de ce point de vue-là », a conclu Bernard Serin. 

Après de multiples projets avortés, le FC Metz peut se tourner plus sereinement vers l'avenir avec l'assurance de bénéficier d'insfrastructures dignes de ce nom dans un futur proche. Avant le coup d'envoi entre Metz et Toulouse, le club grenat a d'ores et déjà gagné une première bataille ce samedi ! 

Les réactions des elus

 

Monsieur Dominique Gros, Maire de Metz

« J’ai aujourd’hui le sentiment de vivre un jour historique en tant que Maire et pour le club du FC Metz qui est partie prenante de l’image de la ville. Son évolution fait partie des choses qui bougent. Le football professionnel n’est plus ce qui l’était auparavant. Les enjeux financiers y sont très importants. Cette évolution est dans toutes les têtes et les parlementaires y réfléchissent. Aujourd’hui, nous franchissons une étape importante. L’objectif est que le FC Metz soit durablement en Ligue 1. Pour cela, il lui faut des équipements nécessaires et aujourd’hui il ne les a pas.

Nous confions donc cet espace tout à fait remarquable pendant 50 ans au FC Metz ce qui donne une visibilité nécessaire pour investir et en retirer les bénéfices. Le club est chez lui ici mais cela ne veut pas dire que les collectivités locales ne l’aident pas. C'est une première qui a la bénédiction des pouvoirs publics. Je suis très heureux de participer à cette évolution et que d’autres partenaires apportent également sur le plan financier. Je remercie le président Serin d’apporter 15,5 millions d'euros et d’investir de l’argent dans l’intérêt du sport lorrain. Je salue son courage et son opiniatreté. Nous avons une réelle chance d'avoir Monsieur Serin comme Président du FC Metz. Par ailleurs, je suis fasciné par la rapidité prévue des travaux qui ne durera qu’une saison. L’attractivité d’une ville dépend de plusieurs facteurs et le sport permet de connaître les villes. C’est un facteur très important pour une ville. Je me réjouis de trouver enfin une solution qui correspond à l’image que je me fais du sport professionnel. Longue vie au FC Metz pour les cinquante prochaines années ! »

Monsieur Alain Chapelain, Maire de Longeville-Lès-Metz

« Je suis fier d’avoir œuvré depuis très longtemps pour que cette tribune puisse se faire bien que la ville de Longeville-lès-Metz n’ait pas les moyens nécessaires pour aider. Je suis très fier et très heureux que cette tribune puisse se construire sur Longeville-lès-Metz. Je remercie les différents présidents de faire en sorte cela puisse enfin se réaliser. »

Monsieur Patrick Weiten, Président du Département de la Moselle

« C’est une grande satisfaction de participer à ce moment inoubliable ! Il faut replacer cet événement dans le sport pour tous. Cela est essentiel. Le sport est le moment du partage, de la cohésion, du rassemblement et peu importe le niveau concerné. Le football a été précurseur dans la pratique du sport professionnel. Qui dit sport professionnel dit inévitablement équipement professionnel. On ne peut pas imaginer pratiquer au haut-niveau sans des équipements du même calibre. Nous sommes vus et montrés sur l’ensemble des chaînes du monde. Nous devons avoir des équipements adaptés aux exigences des réglements et des fédérations. Ce stade peut raconter l’histoire de la ville et du FC Metz. C’est un élément important puisqu’il fait partie du prestigieux palmarès mosellan. Ce FC Metz avait besoin de renouveler ses installations et cela ne date pas d’hier. Nous aurions tous aimé que lors de ma Coupe du Monde 1998 et de l’Euro 2016 qu’un match puisse avoir lieu ici. Nous nous sommes rassemblés pour faire de cette tribune un équipement à dimension sportive, sociale et économique. Le département de la Moselle a dit dès 2011 qu’il était aux côtés du FC Metz pour l’aider, peu importe la forme que cela prenait. Le Département sera aux côtés du FC Metz et notre volonté d’apporter ces 5 millions d'euros est unanime ! Je félicite le Président Serin pour son engagement, sa pugnacité et sa conviction qui sont des qualités qui correspent bien aux Mosellans. Je voulais y associer Carlo Molinari et tous les prédécesseurs ainsi que tous les directeurs et directrices qui se sont succédés. Je formule le vœu de se retrouver pour enlever la première pierre en 2019 avant l’inauguration en juin 2020. Bonne chance, bon courage. Les Mosellans sont à vos côtés. Vive le FC Metz ! »

Monsieur Jean Rottner, Président de la Région Grand Est

« Pour la petite anecdote, nous avons trouvé cet accord le soir de la victoire contre le RC Strasbourg. Le football est un sport d’équipe et la politique le devient de plus en plus. Il faut nous accorder sur des projets essentiels qui ne peuvent être portés que par les uns et les autres. Derrière la Tribune Sud, c’est un stade qui se transforme, un accueil qui se met aux normes, un équipement qui devient structurant et qui met Metz au centre des villes sportives. Oui, il est important que la région Grand Est puisse bénéficier de telles infrastructures. Il faut que nous anticipions et que nous soyons en avance pour que le club devienne totalement autonome. C’est un peu la démarche du FC Metz aujourd'hui et je m’en réjouis. Ces choix sont gagnants pour le territoire ! Je suis très heureux ! »

 

Quel Coût ?

  • Le coût prévisionnel du projet est établi à 30 millions d’euros hors taxes.
  • Le FC Metz portera 15,5 millions d’euros de ce financement tout en poursuivant ses démarches pour obtenir un soutien de l’Etat mais également des institutions européennes via les fonds structurels existants.
  • La Ville de Metz apportera une participation forfaitaire de 5 millions d’euros.
  • Le Conseil Départemental de la Moselle apportera également une participation de 5 millions d’euros.
  • Le Conseil Régional du Grand Est apportera une participation forfaitaire hors taxes correspondant à 15% du montant prévisionnel du projet, plafonnée à 4,5 millions d’euros.

Quel calendrier ?

  • L’objectif est de pouvoir bénéficier de l’ensemble de l’infrastructure rénovée pour la reprise de la saison 2020-2021.
  • Ainsi, dans un rétro-planning très contraint, l’ensemble des procédures administratives relatives au partenariat rappelé ci-dessus, mais aussi les démarches préalables à l’obtention du permis de construire, sont engagées sans délai de façon à pouvoir engager la démolition de l’actuelle tribune Sud dès le lendemain de la dernière journée du championnat 2018-2019, soit à la mi-mai 2019.