La série se poursuit à Saint-Symphorien !

En supériorité numérique pendant cinquante minutes, les Grenats ont dominé l’OGC Nice grâce à un doublé de Nolan Roux (2-1). 

Partager cet article :

Après une qualification au bout du suspense en Coupe de France en milieu de semaine, les Grenats retrouvaient la Ligue 1 Conforama. Et pour cette dernière sortie du mois de janvier, les protégés de Frédéric Hantz recevaient l’OGC Nice à l’occasion de la 23ème journée. L’objectif était clair : décrocher un troisième succès consécutif à Saint-Symphorien.

Pour ce faire, le club à la Croix de Lorraine retrouvait ses joueurs cadres laissés au repos contre le Tours FC. Ainsi, Fallou Diagne, Moussa Niakhaté, Renaud Cohade, Nolan Roux ou encore Emmanuel Rivière étaient tous titulaires. De même que Florent Mollet de retour dans le onze de départ depuis début décembre.

La rencontre démarrait sur un petit rythme. Les deux formations s’appliquant à faire tourner le ballon et bloquant bien l’adversaire en phase défensive. La première vraie situation était à mettre au profit des Niçois. Sur un centre de Pierre Lees-Melou, Malang Sarr plaçait une tête plongeante bien repoussée par Fallou Diagne (11°). La timide réponse messine arrivait d’un centre de Nolan Roux mais Emmanuel Rivière était légèrement trop court pour ajuster sa tête (21°). Dans la foulée, Mario Balotelli faisait passer un frisson sur le but d’Eiji Kawashima mais sa reprise en taclant filait à gauche du poteau (27°). Le tournant de la rencontre intervenait dix minutes plus tard. Sur un duel, Pierre Lees-Melou élevait son pied au niveau de la tête de Danijel Milicevic. Un geste dangereux sanctionné d’un carton rouge (38°). Les Messins commençaient alors à mettre leur emprise sur la partie. Mais les trois tentatives de Florent Mollet ne trouvaient pas le cadre (40°, 44°, 45+1°).

Au retour des vestiaires, les Mosellans revenaient avec la ferme intention d’ouvrir la marque. Une ambition rapidement récompensée. Pas attaqué, Nolan Roux progressait plein axe avant de placer une frappe à ras de terre hors de portée de Walter Benitez (1-0, 50°). Malheureusement, l’euphorie messine allait vite retomber. Au contact avec Moussa Niakhaté, Bassem Srarfi s’écroulait (facilement) dans la surface de réparation des Grenats. Johan Hamel désignait le point de pénalty. Mario Balotelli se présentait alors face à Eiji Kawashima. Le portier japonais remportait son duel mais le cuir revenait dans les pieds de l’Italien qui poussait cuir dans le but vide (1-1, 58°). Pas de quoi abattre les partenaires de Fallou Diagne. Sur une sublime transversale de Danijel Milićević, Florent Mollet centrait de volée en première intention vers Nolan Roux qui fusillait Walter Benitez (2-1, 62°). Sublime ! Grâce à son neuvième but de la saison, le numéro 9 remettait sa formation devant. Les Mosellans s’évertuaient alors à garder le cuir mais n’étaient pas à l’abri d’un contre adverse. Sur un service de Mario Balotelli, Bassem Srarfi faisait passer un dernier frisson sur le but d’Eiji Kawashima (70°). Le club à la Croix de Lorraine gérait par la suite parfaitement son avantage. Saint-Symphorien pouvait exulter !

Les Grenats signent ainsi un troisième succès à domicile et confirment leur dynamique des dernières semaines. Une victoire très importante avant un déplacement périlleux sur la pelouse de l’Olympique de Marseille.

Voir la feuille de match

Revivez le live de la rencontre