Kévin Lejeune : "Le FC Metz est un club pour moi"

Messin entre 2012 et 2017, Kévin Lejeune effectue son retour en Moselle. Cette-fois, il occupera le nouveau rôle de Team Manager. Au lendemain de l'officialisation de son arrivée, l'ancien capitaine grenat se confie. 

Partager cet article :

Kévin, trois années après votre départ à l'AC Ajaccio, vous retrouvez le FC Metz dans le rôle de Team Manager. Comment s'est décidé votre retour en Moselle ?

K.L. : " Depuis mon départ, je suis resté en contact avec de nombreux membres du club, que cela soit le Président, des membres du staff et certains de l'équipe administrative. Avant que je parte, le Président m'avait proposé une éventuelle reconversion et c'est toujours resté dans un coin de ma tête. Dernièrement, il m'a contacté et m'a proposé ce poste. Je n'ai pas réflechi longtemps car le FC Metz représente beaucoup pour moi. J'y ai passé la meilleure période de ma carrière en grenat."

Qu'est-ce qui vous a convaincu ?

K.L. :  "Le fait que le Président se soit rappelé d'une discussion à ce sujet avant mon départ m'a confirmé tout le bien que je pensais de lui. C'est quelqu'un de très intégre et attaché aux valeurs du club. Tout cela m'a conforté dans l'idée que le FC Metz est un club pour moi. Je suis ravi de revenir et de travailler à nouveau pour le club. J'apprécie également beaucoup le fait de pouvoir rester au contact de l'équipe professionnelle."

"Ma mission sera assez large"

Une reconversion dans le football a toujours été dans un coin de votre tête ?

K.L: "Le football a été toujours été ma passion. En revanche, je ne me suis jamais forcé à m'enfermer là-dedans. J'aime aussi d'autres choses et j'avais d'autres idées. Pour être honnête, j'étais plus ou moins en passe d'acheter une maison d'hôte en Corse au moment où on m'a contacté."

Concrètement, quel sera votre rôle au sein du staff messin ?

K.L. : "Ma mission sera assez large. J'aurai trois axes principaux de travail et je vais toucher d'autres secteurs que le football comme l'immobilier par exemple. Sur les périodes de mercato, je veillerai à faciliter l'acclimatation des nouveaux joueurs dans la recherche d'un appartement, dans le besoin de se véhiculer ou encore dans la recherche d'école pour ses enfants. Le deuxième axe tournera autour des déplacements de l'équipe professionnelle et le dernier consistera à gérer l'intendance générale du groupe pro. J'aurai donc pour objectif de huiler au mieux la vie quotidienne de l'équipe professionnelle." 

Vous êtes né à Cambrai, formé à l'AJ Auxerre et vous semblez être très attaché au FC Metz. Comment l'expliquez-vous ?

K.L. : "Auxerre représente également une période très importante de ma vie car j'y suis resté dix années. Tout ce que j'ai aimé là-bas, je l'ai retrouvé à Metz. Le FC Metz est un club familial et emblématique en France avec une vraie identité. Ici, il y a un véritable engouement autour de l'équipe avec beaucoup de passion et une vraie ferveur. Lorsque je suis arrivé, en 2012, le club était en National, il y avait déjà 9 ou 10 000 supporters en moyenne et nous avons terminé la saison à 20 000. J'ai beaucoup de souvenirs exceptionnels sous le maillot grenat."

"Le FC Metz est un club de Ligue 1 !"

Justement, quel est votre meilleur souvenir sous le maillot grenat ?

K.L. : "C'est difficile d'en donner qu'un seul car il y en a beaucoup. Le premier qui me vient en tête c'est le premier derby face à l'AS Nancy-Lorraine. Après des années sans rencontre face au voisin, on s'impose 3-0 dans une ambiance folle et devant un stade plein. Le match avait été arrêté au bout de deux minutes lorsqu'un pétard avait explosé juste à côté de moi. L'autre souvenir marquant date de 2016 lors de notre deuxième montée en Ligue 1. J'avais pris la parole à l'Hôtel de Ville devant une place pleine afin de présenter tous mes coéquipiers. Sur un plan personnel, c'était un moment vraiment super. Maintenant, j'espère m'en fabriquer plein d'autres dans un rôle complètement différent."

Pour finir, quel est votre sentiment avant de retrouver la Ligue 1 ?

K.L. : "Evidemment, j'ai hâte ! Je suis ravi que le club ait réussi à se maintenir à cet échelon. Maintenant, j'espère qu'il parviendra à continuer sa progression afin de rester le plus longtemps possible en première division. Le FC Metz est un club de Ligue 1 et il faut que cela le reste !"